Maroc Telecom: le gouvernement renonce à vendre 7% de ses parts

Le Maroc renonce à vendre 7% de ses parts dans le capital de l’opérateur téléphonique Maroc Télécom, lit-on mardi dans Maghrebemergent. Le gouvernement marocain aurait finalement reculé, en suivant les conseils du Fonds monétaire international, (FMI), qui lui a suggéré de se financer sur le marché local. Rabat avait lancé l’opération de vente pour réduire son déficit budgétaire estimé à 17 milliards de dirhams pour 2011.