Maroc : Mohammed VI insiste sur la « nécessité » de réformer l’administration

Le roi du Maroc, Mohammed VI envisage de réformer l’administration et les services publics de ce pays d’Afrique du Nord.

Grand toilettage en vue au Maroc où le roi Mohammed VI envisage de réformer l’administration et les services publics de ce pays d’Afrique du Nord.

En effet, à l’occasion de la rentrée parlementaire, ce vendredi 14 octobre 2016, Mohammed VI a appelé à l’amélioration des services au sein des institutions étatiques avec des fonctionnaires plus compétents et un grand sens des responsabilités. « L‘étape que nous abordons est autrement plus importante que les précédentes. Elle induit la nécessité de se pencher sérieusement, sur les questions et les préoccupations réelles des citoyens », a confié le souverain.

Mohammed VI a en outre émis l’idée d’une lutte contre la corruption et le trafic d’influence. Cette option intervient alors que quelques semaines avant le scrutin législatif, Transparency Maroc déplorait le manque de progrès dans la résorption de ce fléau et considérait l’ensemble de la classe politique comme responsable.

Après la victoire des islamistes du Parti justice et développement aux législatives,Mohammed VI avait chargé le Premier ministre Abdelilah Benkirane de former un nouveau gouvernement. Il appartient ainsi au patron de la Primature doit trouver une nouvelle majorité parlementaire pour mener à bien les nouvelles réformes préconisées par le roi.