Maroc, Législatives : le RNI refuse la « démission » de Salaheddine Mezouar

Au Maroc, Salaheddine Mezouar, président du Rassemblement national des indépendants, a présenté sa démission du bureau politique du RNI, ce que sa formation politique balaie d’un revers de la main.

Des sources citées par le site TelQuel indiquent que Salaheddine Mezouar, président du Rassemblement national des indépendants, a présenté sa démission, ce dimanche 9 octobre 2016, du bureau politique du RNI, expliquant qu’il ne pouvait pas gérer l’étape de négociations qui doit bientôt commencer pour la nouvelle coalition gouvernementale et en même temps assumer ses responsabilités au sein de la COP22 que le Maroc doit organiser à Marrakech le mois prochain.

Les même sources précisent que pour l’instant, la démission de Salaheddine Mezouar n’a pas été acceptée, ajoutant que les négociations étaient toujours en cours, dimanche soir et une commission pourrait être mise en place en attendant la désignation du nouveau président au prochain congrès du parti. En clair, Salaheddine Mezouar est toujours président du RNI, le bureau politique de la Colombe ayant refusé la « démission » présentée.

Mezouar, actuel ministre des Affaires étrangères, a été propulsé à la tête du RNI, en janvier 2010 après avoir pris la tête d’un « mouvement de redressement » contre l’ancien président du parti, Mustapha Mansouri. Sa présidence reste marquée par sa coordination avec le PAM.

Pour rappel, le RNI a remporté 37 sièges lors du scrutin législatif de vendredi, le plaçant en quatrième position, contre 51 sièges lors des élections législatives de 2011.