Maroc : le journal Al Massae condamné à 54 500 euros d’amende pour diffamation

Le directeur de publication du journal marocain arabophone « Al Massae » (Le Soir), Rachid Ninny, a été condamné par le tribunal de première instance de Casablanca à verser 54 500 euros de dommages au bâtonnier de Rabat pour « diffamation et injures ».

Le bâtonnier de Rabat, Me Mohamed Ziane, avait déposé une plainte auprès du tribunal de première instance de Casablanca, accusant le quotidien à fort tirage de diffamation lorsqu’il avait rapporté dans un article qu’il « avait falsifié des documents » pour « l’acquisition d’un lot de terrains de 5.000 m2 à Tétouan » (nord), rappelle la même source.

Il s’agit de la deuxième condamnation en 2008 à l’encontre de Rachid Niny.

Le 30 octobre, la cour d’appel de Rabat avait confirmé un verdict de première instance condamnant Rachid Niny à verser 54 500 euros de « dommages et intérêts » pour diffamation à l’encontre de quatre substituts du procureur du roi près le tribunal de première instance de la ville de Ksar El-Kébir (nord du Maroc). Rachid Niny a été également condamné à une amende de 1.800 euros au profit de la trésorerie générale de l’Etat.

Le journal avait qualifié d' »homosexuelle » l’une des quatre personnes, sans la nommer.

« Al-Massae » est le premier journal arabophone au Maroc, avec un tirage quotidien de 120.000 exemplaires et environ 150.000 le week-end.

Lire aussi:

 La justice marocaine débordée par les affaires de « mariages gays »

 La presse marocaine solidaire avec le journal arabophone Al Massae