Maroc : l’homosexuel agressé écope de quatre mois de prison ferme

Un des deux hommes qui ont été violemment lynchés, début mars, parce qu’ils étaient homosexuels a été jugé et incarcéré au Maroc où l’homosexualité est pénalement répréhensible.

Un des deux hommes qui ont été violemment lynchés, début mars, parce qu’ils étaient homosexuels a été jugé et incarcéré au Maroc où l’homosexualité est pénalement répréhensible.

Un couple d’hommes a été agressé dans la ville marocaine de Beni Mellal, début mars. L’attaque a été particulièrement violente, selon l’agence de presse espagnole EFE qui décrivait la vidéo de l’agression où l’on voyait un couple d’homosexuels dénudés avec la tête ensanglantée pendant que les agresseurs tentent d’enlever le drap qui les recouvre avant qu’ils ne soient emmenés nus dans la rue. Le récit a été repris par le Huffington Post Maghreb, lundi 28 mars.

Selon Libération, par la suite, l’un des hommes lynchés a été jugé pour actes sexuels contre-nature avec récidive et ivresse. Il a écopé de quatre mois de prison ferme. Le journal souligne qu’au Maroc, l’homosexualité est pénalement répréhensible, précisant que l’autre victime est en fuite. Les deux agresseurs jugés le même jour auraient été condamnés à deux mois de prison avec sursis.

Dans un communiqué relayé sur Faceoobk, le Mouvement alternatif pour les libertés individuelles a demandé l’abrogation au Maroc du texte de loi qui criminalise les relations entre personnes de même sexe.