Maroc : début des consultations pour réformer la constitution

La commission en charge de préparer la réforme de la constitution marocaine a entamé ce lundi ses consultations. Cette commission devra rendre sa copie fin juin puis le nouveau texte sera soumis à référendum. Pendant onze jours, les partis politiques, les syndicats et les jeunes qui ont organisé les manifestations depuis le 20 février devront soumettre leurs idées. Démocratiser le régime, était l’une des promesses formulées par le roi Mohamed VI dans son discours du 9 mars. Parmi les points clefs qui font débat l’article 19. Il confère l’ensemble des pouvoirs au roi : exécutif, législatif, judiciaire et religieux. L’article 23 également qui consacre la sacralité du roi, ou encore l’article 27 qui permet au monarque de gouverner seul par décret royal, précise RFI.