Marche au Maroc : incidents dans plusieurs villes

Bien que les rassemblements et défilés, qui ont drainé plusieurs milliers de personnes à travers le pays le 20 février, ont été largement pacifiques, dans certaines villes des incidents se sont produits : Marrakech dans le sud et Larache, Tétouan et Al-Hoceima dans le nord, selon des témoins et l’agence marocaine MAP. A Al-Hoceima, la police a dû faire usage de gaz lacrymogènes contre des villageois qui jetaient des pierres contre un commissariat et ont incendié des voitures. A Marrakech, plusieurs dizaines de personnes ont attaqué des commerces et endommagé des édifices publics. Des incidents similaires se sont produits à Larache et Tétouan. Les heurts n’ont pas fait de victimes, selon l’AFP.