Manuel Valls écarte l’extension de la déchéance de nationalité à tous les Français

Le Premier ministre français, Manuel Valls, a refusé, ce mercredi 6 janvier 2016, l’idée d’étendre la déchéance de nationalité à tous les Français condamnés pour terrorisme, car pour lui, la France ne peut pas créer d’apatrides. « Il y a une condition qui doit être très claire : la France ne peut pas créer des apatrides, c’est-à-dire des personnes sans nationalité (…). Cela n’est pas possible. Cela ne serait pas conforme à l’image, ni aux valeurs, ni surtout aux engagements internationaux de la France. C’est pour ça que nous n’avions pas retenu l’idée de pouvoir déchoir tous les Français de leur nationalité. Je veux être là-dessus extrêmement clair », a déclaré le chef du gouvernement français, lors d’un entretien sur BFMTV à Matignon.