Manifestations post-électorales de 2005 : prison à vie pour les opposants éthiopiens

Trente cinq opposants et membres de la société civile éthiopienne ont été condamnés lundi à la prison à vie pour leur participation aux manifestations réprimées dans le sang qui avaient suivi les élections générales de 2005. Leur seule alternative est le recours en grâce, qui pourrait intervenir à l’occasion des cérémonies du millénaire de septembre prochain – l’Ethiopie suit le calendrier julien – indique Libération.fr.