Mali : un chef d’AQMI tué près de la frontière avec le Burkina Faso

L’un des chefs du groupe djihadiste AQMI a été abattu lors d’une attaque contre une caserne de l’armée malienne, près la frontière avec le Burkina Faso. C’est le groupe Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) qui a fait l’annonce, ce lundi 18 juillet 2016, de la mort, au Mali, de l’un de ses chefs. Il s’agit du Mauritanien Aboubacar Al-Chiguity. Deux soldats maliens avaient péri dans cette attaque terroriste survenu le 10 juillet.