Mali, Mort d’un chef d’AQMI : le Mauritanien Aboubacar Al-Chiguity tué

Le Mauritanien Aboubacar Al-Chiguity, un des chefs du groupe djihadiste AQMI a été abattu lors d’une attaque contre une caserne de l’armée malienne.

L’un des chefs du groupe djihadiste Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), a été abattu lors d’une attaque contre une caserne de l’armée malienne. Il s’agit du Mauritanien Aboubacar Al-Chiguity qui a été abattu au Mali lors d’une attaque meurtrière et d’une rare violence.

L’attaque, qui avait été perpétrée le samedi 9 juillet 2016, avait coûté la vie à deux soldats maliens. En effet, des individus armés non identifiés à cette date avaient attaqué la localité de Dinangourou, située à quelques dizaines de kilomètres de la frontière avec le Burkina Faso. Des témoins sur place avaient indiqué que les assaillants, qui seraient venus du Burkina Faso, avaient ouvert le feu sur des composantes de l’armée malienne, tuant deux d’entre eux.

L’attaque n’avait pas été revendiquée et les djihadistes du Front de libération du Macina (FLM) étaient soupçonnés d’en être les auteurs. Jusqu’à ce que AQMI annonce la mort d’un de ses chefs au cours de ces affrontements.