Mali : au moins deux soldats tués par l’explosion d’une mine

Au moins deux militaires maliens ont été tués dans la région de Gao, lorsque leur véhicule a sauté sur une mine.

Drame au Mali où au moins deux militaires maliens ont été tués, ce mercredi 31 janvier 2018, dans la région de Gao, au nord, lorsque leur véhicule a sauté sur une mine.

« Une mission de l’armée a sauté sur une mine posée par les terroristes entre Tarkint et Bourem. Deux militaires ont été tués, selon un bilan provisoire. Il y a plusieurs blessés », ont indiqué des sources militaires maliennes. L’attaque de ce mercredi a été revendiquées mardi par le « Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans », principale alliance jihadiste du Sahel.

Confirmant l’information, une autre source de préciser :« un renfort a quitté Bourem pour porter secours aux victimes et au reste de l’équipe (…). Le véhicule qui a sauté sur la mine a été vraiment endommagé ». Samedi dernier, au moins quatorze soldats maliens avaient été tués dans une attaque contre leur camp militaire à Tombouctou.

Le 24 janvier dernier, souligne Maliactu, 26 civils, dont six femmes et quatre enfants, ont péri dans cette région du nord du Mali, dans l’explosion d’une mine au passage de leur véhicule, parti de Djibo, au Burkina Faso à destination de la foire hebdomadaire de Boni.