Lockerbie: Al-Megrahi a-t-il été libéré en échange de contrats pétroliers en Libye ?

L’espion libyen Abdelbaset Al-Megrahi aurait été libéré non pour des raisons humanitaires comme l’ont prétendu les autorités écossaises, mais dans le cadre d’un accord portant sur des contrats pétroliers en Libye, au profit d’entreprises anglaises, écrit Le Monde, qui cite un article du Times. Le ministre anglais de la Justice, Jack Straw, aurait ainsi envoyé, en 2007, deux lettres à son homologue écossais, pour lui faire part des négociations en cours avec Tripoli, dont l’objectif était le rapatriement des prisonniers libyens, en échange de contrats pétroliers. Bien qu’ayant hésité au départ, Jack Straw aurait finalement accepté d’inclure le cas d’Abdelbaset Al-Megrahi dans les négociations avec la Libye, au nom de l’intérêt national. Vers la fin de l’année 2007, le géant pétrolier anglais BP avait signé un contrat d’exploitation de 17 milliards d’euros avec la Libye.