Libye : un charnier découvert près de Tripoli

Les cadavres de 1700 personnes ont été découvert dans un charnier près de Tripoli ce dimanche, selon le Conseil national de transition (CNT), rapporte RFI. Il s’agirait d’anciens détenus de la prison d’Abou Salime exécutés par le régime de Mouammar Kadhafi en raison d’une mutinerie. Ce massacre aurait provoqué le soulèvement à la mi-février qui a conduit à la chute de Mouammar Kadhafi. Les premières manifestations à Benghazi, principale ville de l’Est, ont en effet eu lieu à l’appel de familles des prisonniers tués, qui protestaient contre l’arrestation le 15 février dernier de Fethi Tabelde, leur avocat. Plusieurs organisations de défense des droits de l’Homme avaient également dénoncé l’assassinat en 1996 de ces centaines de prisonniers, qui étaient pour la plupart des opposants politiques au régime du colonel Kadhafi.