Libye: le chef des rebelles craint une « boucherie »

Le chef des rebelles libyens, Moustapha Abdeljalil, a affirmé dans un entretien publié ce jeudi par le quotidien Asharq al-Awsat que « l’étau se resserre autour de Tripoli » et qu’il craignait un massacre en raison du refus de Mouammar Kadhafi de quitter le pouvoir, lit-on sur Le Figaro. Le président du conseil national de transition (CNT), organe politique des insurgés, a dit craindre « une véritable boucherie au vu du comportement de Kadhafi ».