Libye : la mort de trois soldats français confirmée

Alors que des officiels libyens avaient annoncé la mort de deux soldats, le ministère français de la Défense a précisé que trois membres des forces spéciales ont péri lorsque leur hélicoptère a été abattu.

L’agence de presse AP avait indiqué, dans la soirée du mardi 19 juillet 2016, que deux soldats français étaient à bord d’un hélicoptère abattu dimanche par une milice djihadiste. Le ministère de la Défense a confirmé, précisant que trois soldats, et non deux, étaient morts.

Selon l’agence de presse AP citée par The New York Times, des officiels libyens avaient annoncé que deux soldats français des forces spéciales avaient été tués dimanche dans l’attaque de leur hélicoptère par une milice islamiste. L’attaque se serait produite à l’est de Benghazi et n’aurait laissé aucun survivant.

L’attaque, qui a été revendiquée par une milice qui se fait appeler la brigade de défense de Benghazi, n’avait pas été immédiatement confirmée par les autorités françaises. Finalement, le ministère de la Défense s’est résolu à confirmer la mort de trois, et non deux, soldats français en service commandé en Libye.

Auparavant, Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, sans confirmer la mort des deux soldats français, avait indiqué que « les forces spéciales sont là, bien sûr, pour aider et faire en sorte que la France soit présente partout pour lutter contre les terroristes ».