Libye : deux terminaux pétroliers aux mains des rebelles

En Libye, les forces du général rebelle Khalifa Haftar ont pris le contrôle d’au moins deux terminaux portuaires pétroliers.

Alors qu’ils étaient jusque-là tenus par les forces loyales au gouvernement reconnu par les Nations-Unies Libye, au moins deux terminaux portuaires pétroliers sont tombés, ce dimanche 11 septembre 2016, entre les mains des forces du général rebelle Khalifa Haftar.

Selon Reuters qui cite un porte-parole, les hommes de l’Armée nationale libyenne (LNA) d’Haftar se sont emparés des terminaux d’Es Sider, de Ras Lanouf et de Brega. Le porte-parole a ajouté qu’ils se heurtaient à une résistance à Zueitina et autour de la ville voisine d’Ajdabiya. La compagnie pétrolière libyenne NOC a confirmé que les rebelles détenaient Ras Lanouf et Es Sider mais que les infrastructures à Zueitina étaient toujours aux mains des forces loyalistes.

Ali al Hassi, porte-parole du corps spécialisé des Petroleum Facilities Guards (PFG), a confirmé que les forces du général Haftar avaient pénétré dans Ras Lanouf et Es Sider, principal complexe pétrolier de ce pays d’Afrique du Nord, où une unité de stockage est en proie à un incendie provoqué par les combats. Même si la NOC précise qu’il ne s’agit que d’une unité de stockage mineure, à l’international, l’on craint un nouvel embrasement.