Libye : des pro-Kadhafi victimes de violences, selon Human Rights Watch

Des milices de Misrata mènent actuellement des attaques contre des habitants de la ville de Touarga, un bastion des partisans de Mouammar Kadhafi durant le conflit libyen, a indiqué dimanche Human Rights Watch (HRW), rapporte Le Figaro. Ces milices ont interdit aux 30 000 habitants de la ville, qui ont tous fui, d’y remettre les pays. Human Rights Watch s’est basée sur les témoignages de dizaines d’habitants de Touarga déplacés à travers le pays. « Des milices de Misrata terrorisent les habitants déplacés de la ville voisine de Touarga, les accusant d’avoir commis des atrocités avec les forces de Kadhafi à Misrata notamment des viols et des meurtres », a indiqué l’organisation de défense des droits de l’Homme. Elle a également souligné que Touarga a été en partie pillée et incendiée. Elle a appellé le Conseil national de transition (CNT), le nouveau pouvoir libyen, à placer les différents groupes armés de Misrata sous un même commandement, et à juger les responsables des crimes.