Libéria : l’école ou la prison

Les parents ou tuteurs qui laissent leurs enfants vendre des articles pendant les heures d’école risquent une amende ou la prison, selon une politique de la présidente Ellen Johnson Sirleaf. L’objectif de la mesure, prise début septembre, est d’accroître la scolarisation et de réduire le travail des enfants, indique Irin.