Libéria : Charles Taylor pourra les avoirs

Les parlementaires libériens ont rejeté à l’unanimité un texte qui aurait autorisé à la confiscation des biens et le gel des avoirs de l’ancien président Charles Taylor et de ses associés, rapporte Le Faso. Par ce vote, les législateurs empêchent l’application de ces sanctions, que les Nations Unies avaient approuvées dans une résolution datant de 2004.