Libération du blogueur marocain, Mohammed Erraji

La cour d’appel d’Agadir au Maroc a accordé la liberté provisoire pour faute de procédure au procès au blogueur Mohammed Erraji, détenu depuis le 8 septembre pour avoir rédigé un article qui critiquait le roi Mohammed VI, cite Al Bayane. Il avait été condamné à deux ans de prison et à une amende de 5000 dirhams (430 euros) au motif de « manquement au respect dû au roi ».