Les violences post-électorales se poursuivent au Kenya

Six personnes ont été tuées lundi dans la vallée du Rift, dans l’ouest du Kenya, portant à 16 au moins le nombre de personnes tuées dans des violences politico-ethniques depuis dimanche dans le pays, rapporte Jeune Afrique.com. Ces nouvelles victimes portent à 63 le nombre de morts depuis que l’opposition a appelé, le 16 janvier, à trois journées de manifestations – interdites et réprimées par la police – pour protester contre la réélection du président Mwai Kibaki.