Les violences d’Abidjan « planifiées » pour organiser « un bain de sang »

Le général Henri Poncet, commandant les forces françaises en Côte d’Ivoire, a déclaré dans un entretien accordé mardi au Figaro que les violences début novembre à Abidjan avaient été « planifiées et organisées » et que le pouvoir ivoirien avait voulu provoquer « un bain de sang ». Il a également affirmé que « la plupart » des forces ivoiriennes « ont été totalement défaillantes » lors des affrontements.