Les Lionnes de l’Atlas n’ont pas perdu la boule.

L’équipe féminine de pétanque française a été battue à domicile par les Marocaines, en finale de la Coupe des nations. Elles se sont même permis le luxe de ménager le suspens. Gonflées les Lionnes.

Lundi 11 septembre : Waterloo de la pétanque .Une équipe marocaine jeune et sans complexe a disposé de la France en finale (13-12) de la Coupe des nations de pétanque. Les françaises qui jouaient à domicile, bénéficiaient pourtant du soutien inconditionnel du public réuni à Hyères (sud de la France). Ces dernières avaient fait l’essentiel en prenant un net avantage (12-7). On croyait la chose entendue. Ah, le péché d’orgueil gaulois !

Car c’était sans compter sur le culot des jumelles Fatima et Owafae Benazza et le talent de la tireuse de 17 printemps, Ouissale Khoulane. Gardant leur sang froid, les chérifiennes ont alors cumulé les points sans en concéder un seul, synonyme de défaite. Valérie Agosta, Pascaline Pierre, Cynthia Queennehen et Marie-Christine Virebayre et le public chauffé à blanc de l’Espace 3000 n’ont pu que constater la catastrophe. Avec un panache et un aplomb redoutables, les chérifiennes l’emportaient sur le fil d’un petit point.

L’humiliation s’apaise un peu quand on sait de quelle manière ces insolentes se sont débarrassées de la Norvège (13-8), au premier tour, puis de la Tchéquie en ¼ de finale (13-7). Avant d’écraser littéralement les Suisses (13-1) en ½ finale.

Finalistes à Stockholm en 1998, les marocaines se devaient de transformer l’essai. C’est chose faite.