Les Forces nouvelles haussent le ton

Les Forces nouvelles n’approuvent pas du tout la position de l’Union africaine. Cette dernière estime, en effet, que soumettre le très controversé article 35 de la constitution à référendum pourrait être une solution de sortie de crise. Les ex-rebelles considèrent, quant à eux, qu’une telle démarche pourrait conduire à la guerre civile, rapporte la BBC.