Les fleurs kenyanes moins polluantes que les hollandaises

Une étude menée par la plus grande ferme du Kenya et l’université britannique Cranfield annonce que la production des fleurs kenyanes est bien moins polluante que celle des hollandaises. Cela s’explique par le fait que les premières croissent naturellement alors que les secondes grandissent artificiellement dans des serres chauffées et éclairées, précise The Standard.