Les Etats-Unis doublent leur présence militaire en Ouganda contre la LRA

Des avions de transport hybride et 150 forces spéciales de l’armée de l’air des Etats-Unis vont être envoyés cette semaine en Ouganda pour lutter contre l’Armée de Résistance du Seigneur, a annoncé lundi l’administration étasunienne.

« Au moins quatre avions de transport CV-22 Ospreys et des avions ravitailleurs, ainsi que 150 soldats des forces spéciales doivent arriver en milieu de semaine », a déclaré, ce lundi, le porte-parole du Pentagone, le colonel Steven Warren. Ces moyens militaires seront envoyés en Ouganda où 100 soldats des forces spéciales américaines sont déjà sur place pour lutter officiellement contre l’Armée de Résistance du Seigneur (Lord’s resistance army, LRA) sur le déclin.

Cette rébellion armée serait composée de 250 combattants

Cette rébellion armée, fondé sur les Dix commandements de la Bible, est en déliquescence depuis ces dernières années. L’assistant spécial du président Obama et responsable des Affaires africaines pour le Conseil de sécurité nationale, Grant Harris, estime que le nombre de personnes tuées a baissé de 70% depuis 2010. La rébellion serait composée d’environ 250 combattants très mobiles.

Alors qu’elle était en lutte contre le président de la République ougandais, Yoweri Museveni, le nombre d’attaques a considérablement diminué en Ouganda. La LRA a déplacé son terrain d’action en République Démocratique du Congo (RDC) et en Centrafrique notamment où des négociations avaient débuté, au mois de novembre dernier, entre le gouvernement de l’époque et le chef de la LRA, Joseph Kony. Au mois de décembre suivant, 19 membres de la rébellion s’étaient rendus aux autorités ougandaise.

Le nombre total de soldats américains en Ouganda sera porté à 300 hommes

La Maison Blanche a estimé que le nombre total de soldats américains en Ouganda sera porté à 300 hommes. Le porte-parole du Conseil national de sécurité, Caitlin Hayden, a expliqué que ce déploiement ne changeait pas le rôle des soldats étasuniens dans la région :« les forces de l’Union africaine conservent l’initiative, les forces américaines les assistent et les conseillent ».

L’administration américaine a précisé, pour conclure, que l’envoi de ces troupes n’atténuait en rien les critiques du président de la République, Barack Obama, à l’encontre de la loi interdisant la « promotion » de l’homosexualité actée le mois dernier par Museveni. L’administration américaine avait annoncé qu’elle supprimerait, en conséquence, son aide de 400 millions de dollars à l’Ouganda.