Les éléphants du Mozambique décimés

En cinq ans, près de la moitié des éléphants du Mozambique ont été tués, passant de 20 000 à 10 300 individus, selon un communiqué de l’organisation américaine Wildlife Conservation Society (WCS).

La population des éléphants du Mozambique a diminué de moitié en cinq ans, selon l’organisation américaine Wildlife Conservation Society (WCS). Dans un communiqué publié, mardi 26 mai 2015, l’institution précise que le nombre de ces animaux est passé de 20 000 à 10 300 durant cette période.

Elle a indiqué avoir effectué ce recensement par avion en se basant sur un échantillon de 10% du territoire, rapporte BBC Afrique. Près de 95% des animaux tués l’ont été dans le nord du pays, près de la frontière avec la Tanzanie.

Des braconniers tanzaniens

L’organisation américaine a ajouté que beaucoup de braconniers viennent de la Tanzanie voisine. Les forces de sécurité à la frontière étant facilement corruptibles, il est facile pour eux de chasser les éléphants en territoire mozambicain avant de retourner dans leur pays.

L’Organisation non-gouvernementale (ONG) américaine est en charge de la réserve de Niassa, dans le nord du Mozambique, pour le gouvernement. Alors que la réserve comptait 70% des éléphants du Mozambique, elle n’en héberge plus que 43%, soit 4 400, sur une surface de 42 000 km².