Les associations de droits de l’Homme et les syndicats dénoncent un retour à la dictature au Tchad

Les associations de défense de droits de l’Homme et l’Union des syndicats du Tchad ont dénoncé, lundi soir, « un retour au galop de la dictature au Tchad », mentionne Jeune Afrique. Le communiqué dénonce également la fermeture de la station FM Liberté pour avoir diffusé sur les ondes un communiqué de presse dénonçant l’escroquerie des populations par les agents du service d l’identification qui monnaient la carte d’identité nationale.