Législatives en Guinée : la date du 8 juillet n’est pas tenable

Le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, Alassane Condé, qui déclarait il y a une semaine sur les ondes d’une des radios privées de la place (Espace FM) qu’il avait foi comme la religion que la date du 8 juillet pour les législatives était tenable, vient de se rétracter. Il a avoué jeudi à la télévision nationale que techniquement la date du 8 juillet n’est pas tenable. Il donne raison à l’opposition guinéenne.