Le sud du Nigeria fortement pollué par les fuites pétrolières

Des fuites de pétrole dues à des erreurs des exploitants ou liées à des actes de vandalisme ont gravement pollué le pays Ogoni au sud du Nigéria, lit-on vendredi dans Nouvelobs. Selon le quotidien français qui cite un rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) portant sur 14 mois d’enquête et rendu public jeudi, les sols ont été gravement endommagés, l’eau potable souillée et les plantes détruites dans cette région du Delta du Niger, zone de mangroves, de marécages et de criques d’une superficie comparable à celle du Portugal et riche en pétrole. Les populations, notamment les enfants, ont souffert de maladie dus à la pollution. Selon le PNUE, la restauration complète des mangroves et des marécages lourdement pollués pourrait prendre jusqu’à 30 ans. L’organisme onusien a appelé à la création d’un fonds financé par l’argent de l’or noir, avec un capital initial d’environ 706 millions d’euros.