Le Sénégal change sa constitution pour juger Hissène Habre

L’assemblée nationale du Sénégal a amendé la constitution pour que le pays puisse juger l’ancien président tchadien Hissène Habre, notamment accusé de crimes contre l’humanité. Le correspondant de la BBC explique que le seul obstacle au procès pourrait être le manque de fonds. La France a cependant proposé au Sénégal de lui apporter une assistance financière et technique si le besoin s’en faisait sentir.