« Le remdesivir ne soigne pas le Covid-19. Pire… » : Didier Raoult met l’OMS face à ses responsabilités

Professeur Didier Raoult

Le Professeur Didier Raoult, appelant l’Organisation mondiale de la Santé à réagir, a clairement indiqué que le remdesivir ne soigne pas le Coronavirus. Pire, souligne la blouse blanche, ce médicament cause de graves effets secondaires.

Alors que le remdesivir est le premier médicament autorisé au niveau de l’Union Européenne dans le cadre du traitement du Covid-19, le Professeur Didier Raoult a dénoncé, mercredi 8 juillet, dans un tweet, l’efficacité du médicament mis sur le marché par les laboratoires Gilead.

Cet antiviral autorisé en Europe depuis le 3 juillet dans le traitement du Covid-19 est à la base d’effets secondaires non négligeables, notamment des insuffisances rénales. « Le remdesivir ne soigne pas. Pire, il cause des insuffisances rénales : sur les cinq premiers patients traités par ce médicament à l’hôpital Bichat, deux ont été mis sous dialyse », a tweeté Raoult.

« Quand aura-t-on les résultats de Discovery ? Qu’attend l’OMS pour réagir ?», s’interroge le Professeur Didier Raoult, qui met ainsi l’institution face à ses responsabilités. A noter que l’essai européen Discovery a pour objectif d’évaluer l’efficacité de plusieurs traitements contre le Covid-19.

A l’origine, le remdesivir a été mis sur le marché pour combattre la fièvre hémorragique Ebola. Son utilisation en urgence dans les hôpitaux a été autorisée aux Etats-Unis, où curieusement, on dénombre plus de cas et plus de morts de Covid-19. Et c’est ce remdesivir, qui ne parvient pas à résoudre le problème de Covid-19 au Etats-Unis, que l’on tente de faire passer pour le médicament… miracle.

Cette sortie de Didier Raoult coïncide avec la décision des autorités américaines de rompre leur coopération avec l’Organisation mondiale de la Santé. Une troublante coïncidence si l’on sait que, le 17 juin dernier, l’OMS a définitivement entériné l’abandon de l’hydroxychloroquine et tracé un boulevard au remdesivir objet d’alerte de la part du Pr Raoult.