Le reconduit du vol Paris-Bamako pensait avoir le droit de « refuser l’expulsion »

Le Malien qui a refusé d’être reconduit à Bamako et que des policiers ont violenté jusqu’à l’évanouissement, samedi dernier, avait cru comprendre d’après les explications de son escorte qu’il pouvait « refuser l’expulsion ». Jusqu’à ce que le commandant de bord annonce le départ imminent : « A ce moment-là, je me suis levé et j’ai commencé à crier que je ne voulais pas partir.», a-t-il raconté à Libération.