« Le Quorum » : le journal de « L’Afrique essentielle »

L’économie, la politique et l’Afrique centrale. C’est le triptyque sur lequel repose le mensuel Le Quorum, dont le journaliste sénégalais Chérif Elvalide Sèye est l’un des cofondateurs. Le journal entend, selon lui, « aller au-delà de l’immédiaté pour identifier les pulsions profondes qui font bouger le continent ». Découverte

Un nouveau venu a débarqué sur la planète de la presse panafricaine francophone depuis décembre 2011 : le mensuel panafricain Le Quorum. Le numéro de mars, le dernier en date, évoque les élections au Sénégal, le conflit dans le Nord-Mali et la situation politique en République Démocratique du Congo au travers d’un entretien avec Vital Kamehre, ancien président de l’Assemblée nationale et candidat malheureux à la dernière présidentielle. Couvrir l’actualité africaine avec le recul nécessaire d’un magazine « qui ne fait pas de complexe quand il s’agit de traiter ce qui va bien, de dire les choses comme elles vont tout en étant vigilant sur les préoccupations importantes du continent », c’est une des marques de fabrique du Quorum. « Notre objectif est de faire écho aux questions essentielles pour l’avenir de l’Afrique. Nous allons au-delà de l’immédiateté, nous sortons de l’actualité pour parler de ce qui est essentiel pour l’Afrique », affirme son cofondateur et rédacteur en chef Chérif Elvalide Sèye.

Aborder « les questions essentielles » pour l’Afrique

Les spécialités du mensuel : l’économie, la politique et l’Afrique centrale. « L’Afrique centrale n’est pas assez couverte alors que c’est une région en pleine mutation », explique Chérif Elvalide Sèye. « Il faut parler des réalités sub-sahariennes pour nous-mêmes, par nous-mêmes, poursuit le journaliste. Identifier les pulsions profondes qui font bouger le continent ». Le Quorum, c’est plusieurs dizaines de pages d’analyse et d’articles de fond. Parmi elles, les chroniques d’éminents experts comme l’économiste Hakim Ben Hammouda, actuellement conseiller du président de la Banque africaine de développement (BAD) et la géographe Salimata Wade.

Pour cette nouvelle aventure, Chérif Elvalide Sèye est entouré, entre autres, de l’ancien directeur Afrique de TV5, Mactar Silla. « Ce qui est extraordinaire, c’est que l’émotion est toujours là », confie ce vieux routard de la presse sénégalaise et panafricaine. Les premiers pas du journaliste Chérif Elvalide Sèye se font au sein de la rédaction du quotidien sénégalais Le Soleil. Plus tard, il lancera la première radio privée sénégalaise, Sud FM en 1994. Plus d’une décennie plus tard, il deviendra l’un des rédacteurs en chef du premier journal économique panafricain Les Afriques. Chérif Elvalide Sèye a été également directeur d’Ecofin, agence de presse spécialisée dans l’information économique. « Le feu sacré est toujours là pour informer les Africains », assure Chérif Elvalide Sèye. Un argument qui devrait permettre d’atteindre Le Quorum.