Le paludisme recule mais continue de tuer trop d’enfants

Le paludisme a reculé de 33% en zone africaine a annoncé l’OMS, en partie grâce à l’utilisation à grande échelle des moustiquaires, mais la maladie tue encore trop. 655 000 victimes en 2010, dont une grande majorité sont des enfants de moins de 5 ans. En dehors des moustiquaires, premier vecteur de régression de la maladie, les deux autres axes de lutte sont l’amélioration des outils de diagnostic et une meilleure disponibilité des médicaments antipaludiques.