Le Niger risque des sanctions s’il organise un référendum constitutionnel

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDAO) a annoncé qu’elle sanctionnerait le Niger si le pays organisait un référendum constitutionnel afin de permettre au président de briguer un troisième mandat, rapporte Le Soleil. Une élection présidentielle est prévue au Niger le 14 novembre. Conformément à la constitution du pays, Mamadou Tandja, 70 ans, doit se retirer le 22 décembre, à l’issue de son deuxième quinquennat.