Le fils Wade sur orbite

« Un fait sans précédent, lourd de menaces en terme d’aggravation d’une situation de mal gouvernance aujourd’hui avérée. » C’est ainsi que le parti d’opposition de l’Alliance des forces de progrès a commenté, jeudi, la nomination par le Président sénégalais Abdoulaye Wade de son fils Karim à la direction des préparations du Sommet islamique de 2006, à Dakar, rapporte Walfadjiri.