« Le crime de Tibhirine » accuse l’Algérie

Un livre du journaliste Jean-Baptiste Rivoire sur l’assassinat des moines de Tibéhirine en mars 1996, présente de nouveaux témoignages mettant en cause la sécurité militaire algérienne rapporte Le Figaro. Ce livre, « Le crime de Tibhirine » (Editions La Découverte), se base sur les « déclarations d’anciens membres des services algériens et d’un islamiste affirmant que l’enlèvement a été ordonné par la DRS (sécurité militaire) et réalisé conjointement avec des islamistes.  » Cette thèse qui accuse la sécurité algérienne d’avoir manipulé les terroristes n’est pas nouvelle, mais elle devrait permettre l’ouverture de nouvelles investigations espèrent les familles des victimes.

Lire aussi : Massacre des moines du Tibéhirine : l’armée algérienne pointée du doigt