Le crash du Boeing 737-2000 d’Air Algérie dû à une erreur humaine

Le crash du Boeing 737-2000 d’Air Algérie, qui avait fait 103 morts le 6 mars 2003, ne serait pas due à la panne de l’un des deux moteurs comme l’indiquait un rapport préliminaire, mais à une erreur humaine, d’après la commission d’enquête, annonce El Watan. La nouvelle a causé la colère des familles de victimes et notamment de celle du pilote et du copilote.