Le Covid-19 est il si dangereux qu’on le prétend ?

La question de savoir si le Coronavirus est dangereux comme il est présenté se pose avec acuité au vu des images prises au sein de Centre Hospitalier Universitaire de Marseille du professeur Didier Raoult. A voir ces blouses blanches qui connaissent le virus mieux que quiconque, qui l’ont apprivoisé, et qui savent le combattre, ne respecter aucun geste barrière, cela donne bien des idées du virus.

Pas de masques, pas de gants, pas de distance d’au moins un mètre. Au contraire, les médecins sont assis côte à côte, et s’échangent postillons et gouttelettes de salive. Bref aucune mesure édictée ça-et-là. A vous de faire la lecture de ces images. A les voir, difficile de croire que le Coronavirus est aussi dangereux qu’on le prétend. Sans doute pour ceux ne le connaissent pas. Car apparemment, le Professeur Didier Raoult et son équipe connaissent très bien le Covid-19.

L’équipe de Didier Raoult, épaule contre épaule, sans masque, sans gants

L’enseignement le plus élémentaire que l’on peut tirer après lecture de cette vidéo, est qu’il est temps que ceux-là qui ne connaissent pas ce virus, se taisent et suivent les recommandations du Professeur Raoult. Car, comme il le dit, il n’y a rien à apprendre de la Chloroquine, qui se vendait, il y a quelques jours, sans ordonnance. Que lui-même prescrit à ses patients depuis 25 ans. Et que la Chloroquine, qui fait actuellement débat, a été testé sur des milliards de personnes.

L’heure a donc sonné. Celle de mettre de côté la politique autour du Covid-19. Et que les industries pharmaceutiques se calment un peu. Car cette affaire est morte. Il risque de ne pas y avoir de business autour du Coronavirus, car le Professeur et son équipe ont vendu la mèche. Le Coronavirus, c’est juste, comme le soutient le médecin américain, un traitement à 20 dollars.

Inutile donc de chercher à se remplir les poches via le Covid-19, encore moins de gagner du temps pour se faire un nom dans les annales de la science. La Chloroquine, dont on connaît les effets secondaires, fait l’affaire. L’heure n’est pas à l’expérimentation d’autres médicaments dont il faudra attendre des années pour en connaître les effets secondaires. Lorsqu’il sera trop tard.

A lire : Chloroquine et Covid-19, Didier Raoult confirmé aux USA : 0 décès sur 700 cas traités à 20 dollars (vidéo)