Le comité de l’ONU contre la torture réclame au Sénégal l’extradition d’Hissène Habré

Dans un courrier daté du 24 novembre, le comité des Nations-Unies contre la torture réclame aux autorités sénégalaises l’extradition d’Hissène habré, dans la mesure ou elles refusent de le juger, rapporte RFI. L’ancien chef d’Etat tchadien est accusé de crimes contre l’humanité commis entre 1982 et 1990 alors qu’il dirigeait le tchad. Le Président sénégalais Abdoulaye Wade avait décidé le 10 juillet dernier d’extrader l’ancien dirigeant au Tchad avant de se rétracter. De son côté, NDjamena s’est depuis prononcée en faveur d’un procès en Belgique de l’ancien dirigeant. Bruxelles a demandé aux juridictions sénégalaises fin octobre son extradition. Les victimes d’Hissène Habré se battent depuis 20 ans pour qu’il soit traduit en justice. Celles vivants en Belgique ont été nombreuses à avoir porté plainte contre lui.