La remise du prix Obiang Ngema contestée

L’UNESCO a reporté mardi au printemps 2012 la remise du prix Teodoro Obiang Nguema, président de la Guinée équaotriale, jugé incompatible avec les valeurs de l’agence onusienne par plusieurs ONG, rapporte Africa n°1. Ce prix d’une valeur de trois millions de dollars, créé en 2008, est destiné à « récompenser la recherche en sciences de la vie ». Les pays occidentaux et la directrice de l’UNESCO Irina Bokova se sont opposés vigoureusement à la demande des pays africains de procéder enfin à la remise de ce prix. Déjà, en octobre 2010, après plusieurs mois de polémique, le conseil exécutif de l’UNESCO avait fini par décider que la remise du prix était « suspendue » jusqu’à ce qu’un « consensus » soit obtenu. De nombreuses ONG et l’archevêque sud-africain Desmond Tutu s’étaient mobilisés en dénonçant le passif en matière de corruption et d’atteinte aux droits de l’homme de Teodoro Obiang Nguema qui dirige d’une main de fer la Guinée équatoriale depuis 1979.