La mort de Mokhtar Belmokhtar n’est pas certaine, selon le ministre français de la Défense

« C’est très probable mais ce n’est pas certain » : tels sont les mots utilisés jeudi par le ministre français de la Défense au sujet de la mort du chef djihadiste Mokhtar Belmokhtar, sur BFM TV. La nouvelle avait été annoncée dimanche par le gouvernement libyen qui a fait état d’une frappe aérienne américaine en Libye qui avait tué Belmokhtar, appelé Belawar (le borgne, en arabe), ou Khaled Abou al-Abbas.