La Libye condamne la grâce des infirmières et du médecin bulgares

Le Premier ministre libyen, Baghdadi Mahmudi, a qualifié de « trahison », samedi, à Tripoli, la grâce que le président bulgare a accordé aux infirmières et au médecin bulgares, rapporte le Mail and Guardian. L’accord passé avec l’Union européenne, dont la Libye a révélé l’aspect financier, prévoyait que les soignants purgent une peine de prison à vie pour avoir inoculé le virus du sida à des enfants libyens – une allégation que les ex-condamnés nient.