« La Françafrique, c’est fini », selon Bernard Kouchner

Le ministre français des affaires étrangères, Bernard Kouchner a indiqué, mercredi, sur les ondes de la radio RTL, que la « Françafrique, c’est fini ». Au sujet de la succession du président gabonais, Omar Bongo, le chef de la diplomatie française a indiqué qu’« il n’y a pas de candidat français et qu’il n’y a pas d’intervention française : il faut que les Gabonais trouvent leur président tout seuls ».