La force africaine au Darfour perd 10 hommes dans une attaque

La force africaine (Amis) déployée au Darfour a subi son attaque la plus meurtrière, enregistrant 10 morts, 8 blessés et 40 disparus, ce dimanche, alors que se préparent d’importantes négociations de paix entre gouvernement et rebelles de cette région de l’ouest du Soudan, rapporte l’AFP. Khartoum accuse l’un des nombreux groupes rebelles, divisés sur l’opportunité d’aller aux négociations de paix, d’en être à l’origine, mais le porte-parole de l’Amis à Khartoum, Noureddine Mezni, indique que « ce sera à l’enquête de déterminer » les responsabilités.