La FIDH dénonce la poursuite des exactions en Côte d’Ivoire

« Il y a encore aujourd’hui en Côte d’Ivoire des exactions qui se commettent », a déclaré mardi la présidente de la FIDH, Souhayir Belhassen, lors d’une conférence de presse à Abidjan, la capitale de la Côte d’Ivoire. « Il reste des Ivoiriens qui ont peur. Même quand ils ont subi des exactions ils ont peur de se rendre dans les commissariats, qui souvent n’existent pas, ont été brûlés, détruits », a-t-elle affirmé. Elle a néanmoins reconnu que les autorités cherchent « des solutions pour sortir de ce cycle infernal », précise l’AFP. De son côté, L’ONG Human Rights Watch a livré la semaine dernière une enquête dénonçant les exécutions extrajudiciaires commises par les soldats des Forces républicaines de Côte d’Ivoire, fidèles à Alassane Ouattara.