La déchéance de nationalité aux Français naturalisés adoptée

L’Assemblée nationale a voté jeudi, à une courte majorité (75 voix contre 57), l’extension de la déchéance de nationalité aux Français naturalisés, depuis moins de dix ans, condamnés pour meurtre d’agents dépositaires de l’autorité publique (gendarme, policier, etc.), rapporte Le Parisien. Une mesure du projet de loi Besson très controversée, réclamée par Nicolas Sarkozy en juillet dernier.