La corruption mine toujours l’Afrique

Tableau 1 - IPC 2010, Source : Rapport 2010 sur la perception de la corruption dans le monde

Les trois-quarts des pays de la planète sont très corrompus. C’est ce qui ressort du rapport 2010 sur la perception de la corruption publié mardi par Transarency International. Les pays africains figurent toujours parmi les plus corrompus.

L’ONG de lutte contre la corruption Transparency International a publié mardi son rapport annuel sur la perception de la corruption dans le monde [[L’indice de corruption est établi sur la base d’enquêtes d’opinion menées auprès d’hommes d’affaires, d’entreprises et d’experts. L’IPC 2010 évalue la perception du niveau de corruption au sein du secteur public dans 178 pays à travers le monde. Il note les pays à partir d’une échelle allant de 10 (haut niveau d’intégrité) à 0 (haut niveau de corruption).]]. L’organisation affirme que les trois-quarts des 178 pays étudiés sont perçus comme très corrompus. Rien de nouveau sous les tropiques africains, où l’enracinement du phénomène entrave le développement économique. Le continent reste très mal noté, indique Chantal Uwimana, directrice régional pour l’Afrique et le Proche-Orient de Transparency International. « On trouve un nombre impressionnant de pays de la sous-région, et c’est les pays, justement, où il y a une forte concentration de populations pauvres, qui sont donc assez directement touchées par les méfaits de la corruption », explique-t-elle.

Selon le nouveau classement, le Botswana (33e), l’île Maurice (39e), le Cap-Vert (45e), les Seychelles (49e) et l’Afrique du Sud (54e) occupent le haut du pavé des pays les moins corrompus d’Afrique.

Le Rwanda et la Gambie progressent

Le Rwanda et la Gambie pointent, de leur côté, en tête des pays ayant réalisé la plus forte progression en matière de lutte anti-corruption depuis 2009. Le Rwanda est, en effet, remonté de la 89e à la 66e place, tandis que la Gambie est passée de la 106e à 91e place.

La République démocratique du Congo et la Guinée Conakry se partagent la 164e place. Egalement ex-æquo, l’Angola et la Guinée équatoriale sont 168e au classement.

Madagascar et le Niger en net recul

En Afrique du Nord, c’est la Lybie qui est perçue comme le pays le plus corrompu (146e), devant l’Algérie (105e), l’Egypte (98e), le Maroc (85e) et la Tunisie (59e).

Madagascar, en proie à une grave crise politique et économique depuis janvier 2009, et le Niger, affecté par une [pénurie alimentaire, affichent un net recul, passant respectivement du 99e et 106e au 123e rang. La Somalie (178e) est toujours considérée comme le pays le plus corrompu au monde.

Pour enrayer le phénomène de la corruption dans le monde, Transparency International plaide pour une mise en oeuvre plus stricte de la Convention des Nations Unies contre la Corruption, que l’organisation considère comme la seule initiative internationale offrant un cadre permettant de mettre fin à la corruption.